ECOLE D’ART CONTEMPORAIN

EAC LUXEMBOURG


ECOLE D’ART CONTEMPORAIN à LUXEMBOURG



Etablissement libre d’éducation artistique agréé, éligible


Fondé en 1993



"… l’art authentique comme la véritable philosophie, ne peut naître que d’un étonnement, d’une révolte, d’une amertume ou d’une colère. Il ne peut que viser à changer le monde par le biais d’œuvres susceptibles de communiquer à un public cet étonnement ou ce désir d’insurrection. Et il n’atteint jamais si puissamment son objectif que lorsque la rencontre d’une œuvre avec un être humain donne à celui-ci l’envie à rebours ou tout au moins différemment de la manière dont il pensait jusque-là"


Christian Delacampagne

- PEDAGOGIE DE L'ECOLE -



L’esprit de l’école est d’encourager et de valoriser une éducation d’un regard critique, nomade, en perpétuelle mouvance par une application concrète des techniques de base interdisciplinaires liées à la gram- maire des arts plastiques et d’apprécier par un regard dit « Actif », l’ensemble des pratiques et formes de la vie artistique contemporaine dans lesquelles, les valeurs esthétiques, si diverses soient-elles, sont présentes et se présentent.


L’ensemble des cours pratiques intègre l’aspect émotionnel, vecteur plus que ponctuel de tout processus créatif. Au sein de cet espace, la notion de responsabilité individuelle et collective en est renforcée. L’apprenti plasticien concourra à une certaine forme d’autonomie d’expression. Le processus implique un réel engagement personnel où la motivation, l’écoute, l’assiduité ainsi qu’une forme d’expression singulière sont la mise du langage des jeux de l’esthétique.

Ce processus encourage le développement d’un travail consciencieux dans la durée, source d’un véritable "Savoir Faire" dans l’élévation de la Valeur qualitative toute philosophique. Les cultures post-modernes propices aux voyages aussi bien virtuels que physiques et par la pluralité des outils offerts, ouvrent actuellement la voie vers des possibilités créatives considérables et conjointement amorcent un rapprochement tout autre des langages de l’esthétique des civilisations premières dont l’anthropologie en fait écho.


L’invitation vers une démarche Locale/Globale révélée par la science quantique et la neuroesthétique sur le discontinu de la connaissance demande "un pas de côté " sur le visible qui voile toute manifestation présente de l’invisible, se dévoilant en réalisation d’œuvres portées à la Conscience, un écart au regard linéaire assujetti aux flux mercantile de la valeur de l’art comme formatage culturel, aussi la proposition exprimée de se re-centrer sur l’un et le multiple de l’Art comme source de manifestation de Vie.... L’Ecole d’Art Contemporain s’inscrit dans ces limites. L’expression artistique est un fil qui se défile et se file à chaque moment engendrant des cycles, des courants, des mouvements de diverses natures suivant les comportements, les attitudes artistiques et les critères esthétiques d’une époque se véhiculant ici et là par le corps social. Il n’y a pas de culture, d’art ou d’expression uniques …


Simplement des expressions particulières de l’être dans la quête de l’universel.



L’école ne fait pas école


Elle est un medium ou l’expression singulière se présente face des lois toutes autres que  celles assises en toute conformité du moment.


Un chemin à l’orée des mystères où les êtres s’aventurent parfois et cela semble-t-il depuis que l’obscurité s’est faite lumière. Cet espace contemporain s’adresse à l’être «architecte des lumières perdues mais renaissantes en conscience »  sans se réduire à l’illusion individuelle.


Une école d’art avec une vocation contemporaine qui s’inscrit dans le temps qui s’érige et non dans un mouvement artistique donné, codifié en somme conventionnel ou conformiste. Tout regard se nourrit d’un présent malgré-nous convoqué. Le réel est simultanément visible et invisible d’où l’aspect ternaire de l’être humain revisité.


Toute désacralisation de l’art mène vers son divertissement idolâtré d’une vie qui s’use (amusement) dans l’effroi du consumérisme et d’un aveuglement annoncé de l’essence, éloignée de l’intime dialogue des sources vivifiantes dont l’enfant (enfance de l’art) porte en lui la nature de l’éphémère effervescence, l’unicité en lien et en relation, en toute chose et  dont l’artiste essaie d’en tisser une toile (locale/globale) en son présent face à la comédie humaine.



Lart se joue du temps


L’Art est devenu école dans l’exaltation des Beaux-Arts (Beauté), dans l’exaltation de richesse de beauté (Institutions), dans la promulgation de cette richesse en commerce (Progrès), dans l’exaltation de dénoncer la laideur humaine en provocation (DADA), de scruter un monde intérieur (Surréalisme), d’y insérer un réalisme au quotidien (Nouveau Réalisme), d’y instaurer un discours (art conceptuel), de consommer l’image populaire multipliée (pop art) et jusqu’à ce jour, de se savoir événementiel hors limite en un quantitatif propice aux genres de la confusion sur la note dès plus compétitives. Malgré tout, dans l’art actuel s’y glisse l’émergence d’un art du qualitatif en une conscience qui se veut renaissance reliée par quelques artistes ici et là dans leurs engagements de nous élever vers un tout autre regard…Le chaos est une ordonnance qui se veut cachée.




" L’art… un pont qui relie ce qui existe ici et maintenant à ce qui est éternelle absence… "                                                                                                                                                             

                                                                                   Marcel Duchamp



" Ni les audaces de l’avant-garde et les impasses où elle débouche, ni le don de l’art à l’esthétique de l’ordinaire (pop art) ou la pensée comme déterminant artistique (art conceptuel) n’ont en effet empêché la création plastique de continuer. D’autres voies, simplement, sont empruntées par les artistes, jusqu’alors restées inexplorées ou pas assez fréquentées. Quant au désir d’art, dans le même mouvement, celui-ci galope, loin de s’ «étioler »  avec la proclamation tonitruante de « morts de l’art » présumées. Il ne cesse de se montrer pressant tant du côté des producteurs (le tournant du XXI siècle enregistre un nombre croissant d’artistes) que du côté des amateurs (la demande symbolique, loin de faiblir, croît en flèche)…Dorénavant, la création plasticienne s’anime au rythme de nos vie affamées de matière symbolique, à elles confondue, en une pulsation qui de nous n’évite rien, travail de vivre, ardeur d’exister, obstination à être, désir d’image -au présent"


                                                                                     Paul Ardenne



“Toute éducation à l’art est une formation à l’oubli … "


    Yves Michaud



" Il me faut inlassablement revenir sur cette essentielle, impérieuse communication du visible, de l’invisible. J’entends ici par communication de l’invisible au visible l’émergence du visible sur des trajectoires naissant hors l’aire visible, conditionnée, qu’est la feuille de papier, cette aire n’étant elle-même fermeture mais disponibilité totale à l’ouverture"

                                                                                                                                                                                      Tal- Coat




Les Formations générales tout public en continu ou en alternance.



Les cours d’arts plastiques basés sur la continuité des traditions picturales mais également, des essais et des échanges issus de l’Ecole du Bauhaus, de l’art moderne, du nouveau réalisme…etc…jusqu’à l’art pictural/installation contemporain, voire l’espace pensé comme présent, s’ouvrent ainsi sur l’héritage cosmopolite des courants artistiques; divers carrefours des sensibilités. Afin de valoriser la démarche créative, les membres de l’école disposent d’un encadrement accompagné, technique et pratique. L’orientation suivie d’un perfectionnement, se rapporte aux récentes techniques, médiums et approches utilisés ou présents dans une expression partiellement ou totalement interdisciplinaires. Le processus créatif de la personne se développe et s’affirme par l’éveil du langage sensible, source de recherches et d’interrogations constantes de diverses natures du champ d’investigation opéré. Toute œuvre est une opération en soi, ainsi concourir à la libre expression.


Les cours de dessin d’après modèle vivant ont pour objectif  d’aiguiser le regard de la personne et de saisir les lois élémentaires du dessin où l’approche sensible joue un rôle primordial. Par delà ses qualités grammaticales, son utilisation est orientée sur les jeux de la composition formelle ouvrant sur l’essentiel : la lumière et la saisie du geste juste. Le dessin est à la base de tout art aussi bien abstrait que figuratif.


Les cours d’histoire de l’art, les conférences / débats et les points de rencontre véhiculent le récent regard porté à la science de l’art par une réévaluation constante du rôle de l’art au sein des premières civilisations jusqu’à celles qualifiées aujourd’hui de contemporaines. Ces cours permettent de donner un sens à l’expression artistique, ils s’adressent aussi bien à l’apprenti plasticien qu’au particulier s’orientant dans l’univers de l’art.


Les cours de sculpture s’orientent sur la prise en charge de différents médiums aussi bien traditionnellement la matière que les espaces sectoriels, une approche sculpturale animée par la multiplication des espaces aussi bien physiques, virtuels ou imaginaires offerts à l’être. L’apprentissage se réfère aux lois fondamentales  du volume mais également, celles conquises par la recrudescence des nouveaux comportements sociaux.


Des stages thématiques d’arts plastiques sont programmés mensuellement toute l’année. Ils portent sur un apprentissage des pratiques artistiques en cours.


La Formation Prépa-Sup-Art reprend l’ensemble des cours généraux, programme défini structuré, afin de valoriser la potentialité de l’étudiant.


Examen blanc oral et pratique suivi d’une présentation dossier pour concours école d’art, évaluations en cours d’année et finale.


-La formation Post-Art est réservée aux étudiants passant un concours comme professeur d’éducation artistique. Elle complète en pratique leurs formations antérieures particulièrement en dessin et techniques ou recherche plastique.


-Le Cycle d’Art Lycéen, ce sont des cours généraux en arts plastiques, dessin, sculpture et histoire de l’art.


-La formation FAAP (Formation d’aptitude en arts plastiques), cours généraux en art, programme défini (certificat validé), évaluations en cours d’année et finale, 18hrs/semaine.




"La grandeur d’une société, voire sa prospérité, sont en proportion de l’attention qu’elle accorde aux arts et aux artistes"


                                                                          William Blake


"L’artiste, le croyant, est celui qui se hausse jusqu’à la beauté terrifiante de la création"

                                                                                                                                                               Louis Cattiaux




" …une œuvre d’art doit permettre au public d’appréhender un monde plus lointain, élevé et étendu que celui qu’il peut voir. Elle doit lui ouvrir un nouvel espace et le guider vers ce monde plus vaste qui se situe au-delà du visible.


Le processus de création n’est pas un mécanisme. Il a à voir avec la genèse d’un être vivant : l’œuvre résulte des rencontres qui l’ont faite mûrir. L’important est que le travail soit le fruit d’une négociation entre l’esprit et le monde, et qu’il donne jour à une œuvre empreinte d’inconnu."

                                                                                                                       Lee Ufan




Mise à disposition de l’espace de la pratique des arts.


-L’espace d’exposition au sein de l’école est réservé aux membres, chaque année lors des portes ouvertes  sont présentés les ateliers.


-Tout membre de l’école peut inaugurer sa première exposition.


-Disponible pour toute forme de conférences.



Conférenciers et peintres invités par l’Ecole d’Art Contemporain



-Jean-Philippe Domecq  (critique et romancier) sur la crise de l’art contemporain


-Yves Michaud (philosophe, professeur, critique et ancien directeur de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris) sur le devenir de l’art contemporain.


-Umberto Vidali sur les civilisations du Moyen-Orient.


-Stéphane Feye sur Pythagore et Louis Cattiaux.


-Paul François (philosophe) sur Magritte.


-Olivier Assouly (professeur de philosophie Institut Français de la Mode Paris) sur le     capitalisme de l’esthétique.


-Jean Rustin Peintre de la condition humaine (Fondation Rustin Paris).


-Philippe Bobola (docteur en physique, chimie, biologie et anthropologue) sur la convergence de l’art et de la physique quantique.


-Visites Italie : Fondazionne Pistoletto Cittadellarte Biella


                          Patrick Neu  Plasticien France.2011


                          Biennale de Venise 2011


-Andrea Scagnetti : Oranges pressées, Lecture poétique.




L’Ecole d’Art Contemporain, La Grande Région et l’Europe



-Sélection de 3 élèves de L’Ecole d’art contemporain à La Biennale d’Art des Etudiants d’ Europe  3e édition 2011 à Rome, Biennale itinérante en Italie et en  Europe 2011/2012, manifestation avec le concours des autorités publiques, institutions culturelles, universitaires et écoles d’art, Italie. Base 3  Site Biennale :   www.base-art.eu


-Participation à la manifestation itinérante de Talents et Travail 2006/2007


-Résidence/ ’artistes d’été France.


-EAC Accueil Biennale de Paris au Luxembourg XXIé Edition l’Urne Culturelle


Projet Ecole d’Art Contemporain retenu par La Biennale de Paris 2018-2020.


-Centre Pompidou Metz 2015.


-Musée d’Histoire et d’Art Luxembourg 2016.


-MUDAM 2017.


-La documenta 14 Kassel 2017 L’Urne Culturelle-Performance-Voyage d’étude.





Les expositions et activités de l’ensemble des membres de l’école



-Centre de Conférence de la CE Luxembourg 2008.


-Institut Européen d’Administration publique EIPA Luxembourg 2009.


-Biennale des Etudiants des Ecoles Supérieures d’Art d’Europe, Base 3 Rome 2011/12


-RealGlobalArt : Performance : Cours/atelier INTERFORMATION asbl 2011, sur " Les Tensions Humaines ".


-Centre  Culturel, Musée de La Poupée Etain (Fr) La Figure comme Jeu  de L’Esthétique.



-2011.-Centre des Conférences CE Luxembourg  09/10-2012.


-L’URNE CULTURELLE : Salon des Cultures et des arts contemporains Luxembourg 03-2013 l’art comme lien social RealGlobalArt.


-LERNFEST 2013 Landakademie INFPC MAMER (Lux) 06-2013 RealGlobalArt


Le Pavé Mosaïque.


-H2O Differdange (Lux) 07/08-2013 Manifestation Présentation des différentes formations dispensées les 20 ans de l’Ecole d’Art Contemporain.


-Urban Style Project Formation MANAA Hall Victor Hugo (Lux) RealGlobalArt Performance Big-Time-Caceis  01/2014.


-Le Passage: Rencontres des Cultures et des arts contemporains Luxembourg 03/2014.


-Résidence d’artiste Sélection membre EAC Assise Italie 07-2014.


-Biennale des Jeunes Ouzbekistan, 5th International Children’s Pictures 12/2014.


-Salon des Formations lycée Français Vauban 01-2015.


-Journée d’informations/Métiers Lycée Fieldgen  Luxembourg-2016 .


-MICROPROJET FEDER Grande-Région INTERREGIV-A


Ecoles d’art « MOSEL KM 193 » 17/05-04/10-2015.


-Forum des Métiers-APEEEL-2 Ecole Européenne Luxembourg 2016.


-Journée Pédagogique : 12-2016, 03/06-2017


L’Urne Culturelle KASSEL La documenta 14 Voyage d’Etude Juin 2017


« Souffle de Vie » Propositions artistiques Espace Artime Kirchberg 06/07-2018


- Conférence de Philippe BOBOLA 06-2018  « Lumières folles et Lumières sages »


-Fresque Murale Cloche d’Or Projet EAC-Concours AUCHAN  12-2018/05-2019


-15 Avril 2019 Journée Mondiale de l’Ârt. CEETRUS/RENCONTRE ART..


-MATERA Voyage d’étude EAC Juin 2019.


-Salon des Formations  : Ecoles/Universités/Ecoles d’art VAUBAN Lycée Français  


-Porte Ouverte EAC Janvier-avril-juin 2020


-Projet Imag(IN) Belval Plaz'ART 19/09-03.10.2020





                                        www.ecoledartcontemporain.lu  


                                   Dispositions Légales RGPD 2018 UE